La Provence, terre de rosé…. mais pas que ! Le vignoble de Provence s’étend d’Avignon à Nice ce qui offre une diversité de sols et d’influences climatiques entre mer et montagnes.

1er vignoble planté par les phocéens il y a 2600 ans. Pourquoi ? Le climat Méditerranéen bien sûr
• 300 jours de soleil par an qui garantissent des étés chauds et secs et des hivers doux
• Le Mistral, vent fort et sec, qui agit comme un protecteur sur les vignes en asséchant l’humidité et ainsi en protégeant naturellement les vignes des attaques de Mildiou, entre autres
• Les sols pauvres argilo calcaire, drainant. Le calcaire laisse l’eau s’infiltrer en profondeur dans les terres, obligeant les racines à aller puiser l’eau à parfois plus de 30m sous le sol. Ainsi les vignes deviennent plus fortes et plus résistantes.
Les cépages principaux sont des cépages de soleil :
Syrah, Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Cabernet Sauvignon
Rolle (ou Vermentino), Sauvignon blanc, Grenache blanc, Clairette, Ugni blanc
Sont quelques-uns des cépages les plus rencontrés en Provence

Terre de Rosé

Avec une production autour de 70%, la Provence est connue et reconnue pour son rosé.
Longtemps dénigrée (à juste titre), aujourd’hui les progrès technologiques et le professionnalisme des vignerons ont fait progresser le rosé de Provence. Les soirées Roof top de New York « Rosé all day » en sont la preuve !

Des vins d’assemblage

En majorité, les vins de Provence sont des vins d’assemblage. Ça veut dire quoi ?
Plusieurs vins de cépages sont assemblés afin d’équilibrer le vin. Chaque cépage apportant ses caractéristiques particulières.
Par exemple, lorsque vous dégustez un assemblage Syrah, Grenache, Cabernet Sauvignon (assez classique en rouge), vous trouverez les épices de la Syrah, le fruit du Grenache et les tanins et le corps du Sauvignon.

12 AOP différentes en Provence

Côtes de Provence, avec ses 4 sous appellations Sainte Victoire, Fréjus, Pierrefeu, La Londe
Coteaux d’Aix en Provence, Coteaux Varois, Bandol, Cassis, Bellet, Palette, Baux de Provence
Chacune d’entre elles doit suivre un cahier des charges différent, garantissant la singularité de l’expression des terroirs.
Un rosé de Bandol sera complètement différent d’un rosé des Côtes de Provence Sainte Victoire, l’influence géologique étant très particulière dans les 2 cas.

Mais la Provence ne se raconte pas, elle se vit, avec son art de vivre et son accent 😉 !
Alors on vous attend pour aller à la rencontre de nos petites pépites authentiques dénichées au fil de nos escapades !!